A propos

Attentive au « temps des choses » & des idéologies, je prélève depuis toujours des fragments d’histoires, petites et grandes, que je collectionne. Tout d’abord matériellement, lorsque j’étais archéologue, mon premier métier. Devenue photographe, ces prélèvements s’opèrent désormais en images fixes ou en mouvement, ou encore sous formes sonores.

De l’histoire en train de se faire à l’histoire défaite et à reconstituer, à mi-chemin entre reportage et documentaire, mes séries abordent plus précisément la finitude des idéologies et ce qu’il en reste, le statut des vestiges et leur intégration ou non dans une économie locale et nationale ou encore la question de leur valeur, symbolique et/ou pécuniaire.

Plus largement, mes explorations me conduisent à questionner les cultures matérielles de nos civilisations, la place qu’on leur accorde et le statut qu’on leur confère, en somme de l’importance que l’on décide de donner aux choses, ou pas.